Richard Thompson – Rumor and Sigh (SACD MoFi)

36,00 

EXPÉDITION SOUS 24 H

FRAIS DE PORT GRATUIT À PARTIR DE 170 €

LEADER DU PRESSAGE DE VINYLES

📦 SOIGNEUSEMENT EMBALLÉ

Richard Thompson – Rumor and Sigh (SACD MoFi)

Vinyle MoFi – Édition limitée numérotée

En stock

Description

Richard Thompson, folkeux britannique pure souche, assume ici un certain penchant américanophile dans l’orthographe du titre de son album Rumor and Sigh – emprunté au poète américain Archibald MacLeish. Une subtilité sans doute relevée par les mélomanes linguistes en dilettante : rumor est la graphie étasunienne  et non british de la rumeur – « rumour » en anglais du Royaume Uni. Une excentricité – voire une hérésie pour un natif de l’Albion – supplémentaire, pour une oeuvre à l’inspiration allègrement puisée dans la psyché humaine délicieusement désaxée. Une allusion à peine voilée aux « étoiles n’ayant jamais flambé », tant de personnalités brisées, évoquées sous toutes leurs formes par un album à l’atmosphère un brin perturbante, et aux textes effleurant volontiers l’étrangeté comportementale humaine : concupiscence, jalousie, amertume, autodépréciation, et évidemment, folie, rien n’échappe à Thompson et sa plume acerbe. 

Guitariste auteur-compositeur-interprète de génie, Richard Thompson présente ici son album le plus accessible, joyau de noirceur désinvolte, produit par l’expert ès productions interlopes et lumineuses, Mitchell Froom. Un écrin pertinent et astucieux, truffé d’arrangements bien sentis, pour ce portrait au vitriol –  mais spirituel – des congénères de Thompson, de leurs bizarreries en tout genre : addiction – God Loves A Drunk – violence – I Feel So Good – déboires psychiatriques – Grey Walls – ou de leur frustration face aux simples choses de la vie : mariage – Why Must I Plead – amour et sexualité – Read About Love et I Misunderstood. Le tout est saupoudré par un sous texte anti Thatcherien – Mother Knows Best – à lire entre les lignes de guitare vibrantes, comme graciées du don d’ubiquité. Pas étonnant que 1952 Vincent Black Lightning – un cocktail détonnant de désir, d’amour à toute berzingue et d’accident fatal à motocyclette – ait été intronisée par le magazine Time dans son fameux top « All Time 100 ».

Masterisée à partir des bandes maîtresses originales et limitée à 2000 exemplaires numérotés, cette édition SACD hybride de Rumor and Sigh bénéficie d’une effervescence qui fait émerger la musique avec un éclat plus vif, une dynamique exceptionnelle et une énergie imparable. Une édition audiophile profonde et détaillée qui nous plonge droit dans l’intimité d’une oeuvre cohésive et corrosive, follement ironique et furieusement originale – Thompson n’hésite d’ailleurs pas à infuser l’album d’un surprenant exotisme désuet, en s’y amusant à la vielle à roue, à la mandoline, au concertina et au tournebout. Un album singulier et mythique, ostensiblement ravivé par une édition SACD impeccable. 

-★- TRACKLIST -★-

1. Read About Love
2. I Feel So Good
3. I Misunderstood
4. Grey Walls
5. You Dream Too Much
6. Why Must I Plead
7. 1952 Vincent Black Lightning
8. Backlash Love Affair
9. Mystery Wind
10. Don’t Sit on My Jimmy Shands
11. Keep Your Distance
12. Mother Knows Best
13. God Loves a Drunk
14. Psycho Street

Informations complémentaires

Poids 0,6 kg

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.

SOIGNEUSEMENT EMBALLÉ

Votre commande est précieuse !

Nous emballons les vinyles dans une pochette cartonnée spécialement prévue pour cet usage, capable de recevoir jusqu’à 6 vinyles. Ainsi protégés par deux couches de carton, vos vinyles, ainsi que les coins, seront préservés lors du transport. Il en est de même pour les SACD.

Titre

Aller en haut